Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le journal d'Erasme

Le triomphe des deux facettes de l'illibéralisme !

23 Avril 2022, 19:42pm

Publié par ERASME

Dans un éditorial qu'il consacre à cette campagne présidentielle sous l'intitulé 'Lui ou la chaos, l'étrange défaite de la politique françaisePhilippe Mabille, Directeur de la rédaction de La Tribune, décrit comment le scénario annoncé depuis de long mois s'est finalement présenté aux électeurs pour le second tour : " Et c'est ainsi que se termine tristement une morne et finalement très ennuyeuse campagne présidentielle qui n'a fait qu'effleurer tous les sujets importants. Une campagne souvent rance et nauséabonde, autocentrée sur le rapport à l'autre, l'étranger, les frontières et l'immigration. Aucune vision positive sur l'avenir n'a réussi à percer de ce brouillard. Une campagne dominée par les haines, une campagne de la peur et des peurs, qui a vu s'affronter trois France, ainsi que l'a reconnu lui-même Emmanuel Macron : celle de l'extrême droite, présente pour la troisième fois au second tour ; celle de l'extrême gauche, portée par le « vote utile » en faveur de Jean-Luc Mélenchon ; et celle de « l'extrême centre », qu'il incarne jusqu'à sa propre caricature. Extrême centre, un concept hérité de la période allant du Consulat à la Restauration tel que l'a théorisé l'historien Pierre Serna, et qui se définit par une alliance opportuniste des élites modérées allant du centre gauche au centre droit. Une stratégie politique et un mode de gouvernance qui présentent l'avantage de fabriquer une majorité composite, mais stable, au risque de rejeter vers les autres extrêmes une part croissante de l'électorat, notamment les déçus et les perdants, en n'offrant qu'une seule alternative : lui, ou le chaos. Dans tous les cas, c'est le visage désenchanté, aux illusions perdues, d'une France qui sombre, qui se découvre en ce printemps, là où on espérait un renouveau. Tous les scénarios alternatifs de cette campagne présidentielle de 2022 ont été déjoués et nous sommes revenus à la partition prévue au départ. La candidature Zemmour a été un feu de paille qui a surtout servi à fracturer la droite Fillon et à banaliser la candidature Le Pen : sur les 20 points de l'ancien Premier ministre de Sarkozy en 2017, moins de 5 sont allés à la candidate officielle de LR Valérie Pécresse, et le total de ses voix cumulées avec celles de Zemmour dépasse à peine les 12% ! La droite républicaine, qui aurait pu être la force d'alternance d'un macronisme finissant, a été une fois de plus « la plus bête du monde » en se divisant au lieu de se rassembler, au risque de l'effacement, à l'image du PS (Parti socialiste - NDLR pour les générations à venir). Le solde s'est partagé entre Emmanuel Macron en majorité et un peu Marine Le Pen que Zemmour a achevé de dé-diaboliser. Si on était complotiste, ce qui n'est pas le cas de votre serviteur, on se dirait que tout cela a été écrit à l'avance par un auteur machiavélique... " 

Bien qu'il s'en défende, étant un pur produit de la mouvance idéologique que la NED (https://www.ned.org/apply-for-grant/fr/) promeut dans le monde, Emmanuel Macron et ses thuriféraires participent à instaurer en France, à la faveur de la gestion autoritaire de la crise pandémique un régime illibéral, l'illibéralisme le plus absolu ayant besoin de mettre en résonance ces deux formes de projets politiques que trop de personnes opposent alors qu'elles se renforcent mutuellement autant pour nourrir une véritable économie de l'insécurité au niveau mondial (https://www.academia.edu/69677301/De_l%C3%A9conomie_de_lins%C3%A9curit%C3%A9_) que pour opérer une dégradation soigneusement orchestrée de nos droits et libertés, comme de nos Etats de droit, en prenant appui sur un technologisme aussi ravageur qu'efficace et financièrement juteux (https://www.academia.edu/66084902/Mieux_adapter_en_France_lEtat_de_droit_aux_d%C3%A9fis_num%C3%A9riques_22_avril_2022_Patrice_Cardot) !

 

Commenter cet article