Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le journal d'Erasme

Nouvelle forme d'argumentation des covidistes, par Henry War

19 Novembre 2021, 10:39am

Publié par ERASME

C’est une méthode toute nouvelle d’argumentation, et qui se répand partout avec facilité, tant elle est pratique même aux imbéciles et réutilisable à volonté.
Mais au préalable, entendons-nous bien sur le terme : ce n’est pas qu’ils aient vraiment l’intention « d’argumenter » avec vous – ainsi que je l’ai montré, leur thèse est faite et ils n’en changeront pas, quoi que vous leur représentiez –, seulement il faut entendre « argumentation » au sens de « dialectique », comme façon de vous répliquer en pure apparence de succès, comme ostentation d’une autorité à seule fin de vous paralyser et de liquider en eux toute potentielle inquiétude d’un doute. Après cela, ils estiment vous avoir vaincu et ils se sentent sereins.
Voilà : ils vous placardent le lien d’un rapport très technique et rébarbatif d’au moins 20 pages qu’ils n’ont pas lu, ou la référence d’un ouvrage entier, et ils vous disent que la réponse à votre objection se trouve évidemment là-dedans, sans vous indiquer à quel endroit, sans vous en dresser la synthèse de façon qui vous en épargnerait la lecture in extenso. Parfois, le rapport est en langue étrangère, ou seuls les premiers paragraphes sont en lecture libre sur Internet. Si vous vous en plaignez, on saura vous faire entendre que vous n’êtes décidément qu’un novice pour ne pas vous consacrer au principal comme cela, et qu’on n’a logiquement rien à faire avec quelqu’un qui refuse de lire en Américain de Stanford des colonnes de chiffres dissertés sur la technologie de l’ARN à codage de séquence nucléotidique encapsulé en nanoparticules lipidiques : c’est bien la preuve que vous êtes un ignorant surestimé et snobable !
Ils veulent vous désespérer en perdant votre temps, tout en voulant passer pour des gens renseignés : l’article ou le livre en question n’a probablement qu’un rapport lointain avec votre objection, et peut-être même pas de rapport du tout – comment savoir ? ils ne le savent pas eux-mêmes ! ce qu’ils tâcheront de dissimuler autant que possible en vous jetant dans une tout autre référence aussitôt que vous aurez trop obligeamment épuisé celle-ci. Sur maints prétextes, ils refusent de réunir leur argument : ils diront qu’il n’est pas mieux synthétisable que dans les 20 pages ou les 450 qu’ils proposent, et surtout qu’ils refusent de vous rendre ce service, n’étant, après tout, « pas à votre disposition ». Mais enfin, c’est eux qui se proposent de vous contredire avec des arguments qu’ils sont incapables de résumer, c’est donc bien étonnant qu’ils se sentent contrariés que vous leur demandiez de vous répondre par eux-mêmes uniquement pour se faire comprendre ! Ils consentent à « se disposer » auprès de vous pour vous dire que vous avez tort, mais ils n’y consentent pas au point de mettre « à votre disposition » les raisons pour lesquelles vous avez tort ! À quoi je réponds : « Il n’était pas nécessaire, alors, de vous mettre à disposition du tout, depuis le début, pour tenter une réponse aussi interrompue, vous auriez bien mieux fait de faire l’économie de toute votre mise à disposition ! »
Il n’est pas, je crois, indispensable que j’explique plus avant l’inanité d’un tel procédé ; il suffit que j’en propose la comparaison d’avec quelqu’un qui me demanderait une explication sur la vitesse de la lumière, et à qui je proposerais pour toute réponse le lien des quatre articles d’Einstein parus en 1905 pour la revue « Annalen der Physic », dont le très fameux et fort cocasse : « Sur l’électrodynamique des corps en mouvement ».
Commenter cet article