Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le journal d'Erasme

" Le confinement nous rappelle comme les choses simples ont une valeur inouïe , par Annabelle Laurent

25 Mars 2020, 12:24pm

Publié par ERASME

"En ce moment, nous sommes en train de retrouver le prix des choses sans prix. Le simple fait de se déplacer, de faire une balade, de rencontrer ses amis, de se rendre - pour ceux qui ont la possibilité de télétravailler - à son travail, aujourd’hui, tout cela nous est interdit. Et on s’aperçoit combien cela avait une valeur absolument inouïe, mais oubliée [...] Les premiers moments où l’on pourra se déplacer sans problème, je pense que ce seront des moments d'éblouissement, d'émerveillement, de renaissance. Je pense que pendant des semaines et des mois, chacun de nous se sentira infiniment plus vivant que dans les mois précédents, parce que ce sera comme une sortie de prison. C’est la jubilation du prisonnier qui peut disposer de son corps, de sa liberté de mouvement. Aujourd’hui nous sommes tous des prisonniers volontaires, mais nous découvrons combien étaient précieuses ces activités. Hélas, l’expérience montre que très vite les routines se rétablissent - cela a été le cas après les deux guerres, l’ivresse de vie finit par se perdre, et y succède une tendance à la banalisation, à la normalisation - mais c’est un enseignement, c’est une leçon de vie [...] Je pense que le coronavirus est une sorte de memento mori : rappelle-toi que tu vas mourir. C’est un rappel à l’ordre et à notre finitude, à notre précarité, notre fragilité. L'enseignement formidable pourrait être de nous rappeler en permanence ce que nous avons failli perdre, et donc qu’il faut vivre l’instant de manière intense : c’est une manière de dire « profitons de la vie » plutôt que d’être dans ce culte de la vitesse, de l’urgence, que produisent en partie les technologies contemporaines."

Commenter cet article