Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le journal d'Erasme

Plan national de prévention et de lutte « Pandémie grippale » (Octobre 2011)

25 Mars 2020, 10:56am

Publié par ERASME

Plan national de prévention et de lutte « Pandémie grippale » (Octobre 2011)
Le Gouvernement, tirant les enseignements de la gestion de l’épisode pandémique de 2009 et des différents retours d’expériences et évaluations qui ont été conduits, a procédé à une réforme en profondeur du plan national de prévention et de lutte « Pandémie grippale ». Ce plan décrit la stratégie de réponse de l’Etat, en privilégiant la flexibilité et l’adaptation aux caractéristiques de la pandémie. Il intègre une phase de préparation afin que chacun, dans son secteur de responsabilité, puisse être prêt, le jour venu, à faire face à la crise. Au-delà de l’Etat, le plan « Pandémie grippale » concerne l’ensemble des collectivités publiques, des professionnels de santé et des acteurs socio-économiques, qui participe de la réponse à la situation de pandémie. Les élus de l’ensemble des collectivités locales sont fortement impliqués, notamment les maires qui, s’appuyant sur leurs services et mobilisant le cas échéant le monde associatif, veillent à la situation des personnes vulnérables, aux règles générales d’hygiène et garantissent le bon fonctionnement des services de proximité indispensables à leurs concitoyens. Mais une pandémie est d’abord une crise sanitaire dont la réponse s’appuie sur les professionnels de santé, qu’ils exercent à l’hôpital, en cabinet, en établissement d’accueil ou d’enseignement, en entreprise, en officine... La médecine de proximité revêt à ce titre une importance majeure pour la prise en charge des malades. Les professionnels sont naturellement associés aux principales décisions qui doivent être prises en cas de déclenchement du plan. Les responsables d’entreprises, y compris petites ou moyennes, peuvent aussi voir la pandémie contrarier leur activité et ils doivent donc en assurer la continuité. Enfin, chaque citoyen a un rôle à jouer. Il peut contribuer à atténuer les effets de la pandémie par le respect des règles d’hygiène, par son action solidaire auprès des personnes isolées ou par son action pour la poursuite de la vie sociale. Face à un risque toujours présent de pandémie grippale, le plan national et les documents qui l’accompagnent ont vocation à constituer un guide d’aide à la prise de décision pour l’ensemble des acteurs et à les aider dans leurs missions respectives.

Document d’aide à la préparation et à la décision n°850/SGDSN/PSE/PSN Octobre 2011 (Ce plan abroge et remplace le plan national n° 150/SGDN/PSE/PPS du 20 février 2009)

Voir le document : Plan national de prévention et de lutte « Pandémie grippale » Document d’aide à la préparation et à la décision

Biotox /Piratox/Piratome 

Le plan gouvernemental d’intervention face aux menaces et actes de terrorisme de type nucléaire et radiologique, biologique ou chimique (NRBC) - NRBC 10222/SGDSN/PSE/PSN/CD du 23 décembre 2016 - résulte d’un travail interministériel : il implique principalement les ministères chargés de la défense, de l'intérieur et de la santé.

Dès que la nature de l’acte est confirmée, le plan est activé avec son volet  :

  • Biotox pour la menace biologique,
  • Piratox  pour la menace chimique,
  • Piratome  pour la menace nucléaire et radiologique.

Voir également : 

Plan national de réponse à un accident nucléaire ou radiologique

Risques sanitaires

Voir aussi la circulaire  relative à la doctrine nationale d’emploi des moyens de secours et de soins face à une action terroriste mettant en œuvre des matières chimiques http://circulaire.legifrance.gouv.fr/pdf/2019/01/cir_44286.pdf

Commenter cet article