Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le journal d'Erasme

Belloubet considère que " l'insulte à la religion est une atteinte à la liberté de conscience " (nouvelobs.com)

31 Janvier 2020, 20:19pm

Publié par ERASME

Commenter cet article
J
Encore une fois on mélange tout, comme si Voltaire ou Diderot s'étaient contenté d'insulter le pape et diffamer les Jésuites et que ça leur avait tenu de discours. D'abord le blasphème n'existe pas en droit français non parce qu'il n'y est plus inscrit mais parce que la notion n'a de sens que pour le croyant. Mais sa foi n'étant, au titre de l'article 10 de 1789, qu'une opinion comme une autre, et seule l'injure et la diffamation étant condamnables dans le cadre de la jurisprudence générale sur les délits d'opinion, libre à lui de qualifier de blasphème tout et n'importe quoi, ce dont il ne se prive pas, mais ça ne concerne que lui et pas la collectivité nationale.<br /> <br /> On entend donc des discours totalement à côté de la plaque sur le thème : j'ai le droit d'insulter une religion. Oui, comme de faire un gros caca du moment que ce n'est pas sur un quai de métro. Mais ça n'est jamais qu'un gros caca, et si ça soulage, ça ne fait pas avancer le Schmillblick. Bien au contraire puisque dans le même temps les mêmes évitent toute critique de l'islam sunnite. Et ceux qui s'en revendiquent le droit se gardent bien de traiter de ses interprétations ridicules de sourates tantôt copiées du Talmud tantôt des philosophes grecs (par exemple acceptation de la seule physique corpusculaire et interdiction de la physique ondulatoire et statistique, et tant pis si ça barre la voie aux Médailles Fields et à la bombe atomique, toutes choses que les chiites ou les ismaéliens s'autorisent en revanche à décrocher), ses dogmes obscurantistes, ses dérives sectaires qui trouvent dans un vieux grimoire aussi mal écrit que du Barbara Cartland confirmation de ce que les mécréants inventent et découvrent de leur côté (les "miracles du Coran", il y en a plein YouTube), comme le ferait une vulgaire Eglise de Scientologie (Dieu c'est bien parce que Dieu ça marche !).<br /> <br /> Donc le débat est encore une fois biaisé, et les Salafistes gagnant à tous les coups puisqu'on leur laisse le terrain des prophéties à la Nostradamus. Et ça marche.<br /> <br /> Ce n'est pas faire de la pseudo-théologie que de dire qu'il faut aller sur leur terrain, c'est ce qu'ont fait nos Encyclopédistes qui ont fondé la France moderne. C'est dire aux gamins qui répondent à leur prof que toutes les découvertes scientifiques sont déjà dans le Coran qu'ils y trouvent donc le secret de la gravitation, qu'on cherche encore, puisque le Prophète est si fort que ça. Bien sûr que seule une infime portion ira se faire sauter à Nice ou exploser en Syrie, mais quand un texte abrutit toute une génération, après plusieurs autres - y compris musulmanes - formées aux Lumières par les hussards noirs de la République, il faut de nouveau des mesures à la Jules Ferry ou à la Georges Clemenceau, dans le registre expulsion des Congrégationnistes et interdiction de l'enseignement du pseudo-fait religieux (comment l'Education nationale peut-elle qualifier de fait ce qui n'est qu'une pure abstraction ?).<br /> <br /> Il a fallu y passer par là il y a 140 ans (et même bien avant, depuis Port-Royal) pour que l'Etat et la nation jouissent pleinement de ce libre arbitre que nie le sunnisme - mais aussi le calvinisme -, et on n'y coupera pas de nouveau. Maintenant, si quelqu'un a autre chose à proposer qui soit aussi efficace et éprouvé, qu'il se presse, on a toute la génération des Misérables et de TPMP qui va former bientôt la suivante.
Répondre