Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le journal d'Erasme

Le LBD ou le chaos ? par Sébastien Roché (Revue Esprit)

4 Avril 2019, 08:15am

Publié par ERASME

« Qu’est-ce qui explique qu’un gouvernement se prépare à l’escalade ou à la désescalade ? Qu’est-ce qui explique le droit moral que se donne un État de blesser grièvement les citoyens ou le fait qu’il se l’interdise ? Ce n’est pas un hasard si ce sont les pays nordiques et l’Allemagne, les plus soucieux des droits fondamentaux, qui ont lancé une réflexion et se sont orientés depuis les années 2000 vers la désescalade et l’élaboration de la doctrine dite "Godiac", qui place le dialogue et l’absence d’usage indiscriminé de la force en son cœur. Il en va de même pour l’armement. Ces choix ne s’expliquent pas parce que ces pays étaient indemnes de toute violence de rue. Au cours des larges émeutes de 2011 à Londres, déclenchées par le tir d’un policier qui tue Mark Duggan, les responsables policiers décident de ne pas utiliser les Lbd (réservés aux unités d’intervention) : selon eux, leur usage ne ferait ­qu’empirer les choses et serait contraire à leur conception d’une relation entre police et population fondée sur le consentement. Pareillement, confrontés à des ­violences qui font mille blessés lors d’une réunion du G8 à Rostock en 2007, la CDU et le syndicat majoritaire des policiers allemands rejettent les appels du pied de l’opposition pour les introduire. On constate donc que ce ne sont pas les violences lors des manifestations qui expliquent la forme du maintien de l’ordre et le choix des armes des policiers, mais les conceptions de la démocratie, des relations entre l’État, la police et les citoyens. »

Commenter cet article