Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le journal d'Erasme

Edgar Morin et Alain Touraine, une humanité de pensée, par Eric Favereau et Thibaut Sardier (liberation.fr)

7 Février 2019, 17:46pm

Publié par ERASME

Commenter cet article
P
Aussi respectables et estimables soient-ils, ces intellectuels engagés et généreux me semblent omettre une distinction de taille entre la mondialisation des enjeux/menaces d'une part, et celle des réponses/solutions politiques à apporter d'autre part. Ce n'est pas parce que les problèmes sont globaux qu'ils n'existent pas des options politiques différentes pour les résoudre et donc des préférences collectives qui doivent s'exprimer et s'élaborer démocratiquement en fonction des cultures, histoires, spécificités et identités régionales ou nationales.<br /> Justifier la fraternité universelle envers les migrants et l'abolition des frontières est peut-être généreux mais conduit finalement à rogner sur l'expression et la traduction de ces préférences collectives sur des territoires "souverains"... et fait finalement le jeu du pouvoir de l'argent, à l'origine de nombre de ces dysfonctionnements globaux.<br /> Les gentils gauchistes et les ultra-libéraux à la recherche d'une mobilité/fluidité extrême des facteurs de production (dont la mains d'oeuvre), conduisent chacun à leur manière au même résulat : affaiblissement de la souveraineté populaire, des préférences collectives et au déracinement des citoyens. L'extrême fluidification des capitaux, informations, marchandises ne suffit plus : il faut aussi que les individus s'individualisent toujours plus, se déracinent, quittent leur famille, leurs villes, leurs pays et ne soit plus capables de constituer d'entités politiques pour que triomphent les seules forces économiques : trouve-t-on encore des penseurs progressistes ?
Répondre