Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le journal d'Erasme

Vers de nouvelles chutes brutales des bourses ?

3 Mars 2018, 14:22pm

Publié par ERASME


Les marchés américains donnent la tendance :  

Comme prévu, les bourses prennent l'escalier et nous sommes en train de descendre une nouvelle marche. 

 


Le CAC 40 souffre encore plus : 


Et surtout, Deutsche Bank, le mouton noir de l'Europe est à nouveau sous pression. 

La crise bancaire s'apprête à faire son grand retour. 

Deutsche Bank taquine à nouveau des valorisations préoccupantes pour sa survie même. Il faut dire que Deutsche Bank a la taille de la BNP et qu'elle est au bord de la faillite depuis 2ans. Aux dires du FMI, c'est la seule banque suffisamment grosse et mal en point pour faire peser un risque sur l'ensemble de l'économie mondiale... 

Les banques centrales en sont responsables

En public, Jerome Powell loue la reprise économique. Mais en privé, le nouveau gouverneur de la Réserve Fédérale américaine en doute. 

C'est ce que révèlent les FedPapers (https://www.le-vaillant-petit-economiste.com/wp-content/uploads/2018/03/FOMC20121024meeting.pdf) : 

  • La politique de la Fed ne sert pas l’économie réelle 

    En public ils vous disent que la politique monétaire de la Fed est bonne pour l’économie : pour contrôler l’inflation, soutenir le marché de l’emploi. Mais entre eux, voici ce qu’ils se disent. Voici ce que Jay Powell déclarait : 
    « Nos modèles nous diront toujours que nous aidons l’économie et j’aurais sans doute toujours l’impression que ces bienfaits sont surestimés. » 
  • La Fed et les grandes banques centrales ont créé la plus grosse bulle financière jamais observée.

    Cette bulle menace aujourd’hui le système financier, l’économie réelle et la stabilité des démocraties occidentales. Jay Powell a admis que la bulle était « presque » leur stratégie. 
    « C’est comme si nous étions en train de gonfler une bulle qui fera de lourdes pertes quand les taux remonteront… Vous pourriez presque dire que c’est notre stratégie ».

 

  • C’est la Fed qui est responsable du krach de février de Wall Street et ils savaient qu’ils prenaient ce risque. 
    « Il y a deux manières de voir les choses… Nous réduisons notre bilan de 20 milliards par mois pendant 60 mois : cela semble tout à fait raisonnable dans les marchés actuels. L’autre manière de voir est que ce n’est pas tant combien nous vendons en combien de temps qui compte mais l’abandon de notre position anti-volatilité. Et cela pourrait engendrait une réponse dynamique des marchés »
    Dans le langage châtié des banquiers, une réponse très dynamique c’est un krach. 

  • Malgré ce que vous disent les journaux, le doute n'est plus permis. 

NDLR : Cet article reprend intégralement une part significative de l'article d'Olivier Perrin intitulé et publié dans le "vaillant petit économiste"

Commenter cet article