Assistance macrofinancière de l'Union européenne aux pays tiers

Publié le par ERASME

L'assistance macrofinancière prend la forme de dons ou de prêts effectués à partir de fonds levés par la Commission européenne sur les marchés financiers et garantis par le budget communautaire.

Cette assistance s'est développée à la suite de l'effondrement de l'Union soviétique. Entre 1990 et 2016,63 opérations d'assistance au profit de 27 pays - dont huit sont aujourd'hui membres de l'Union européenne - ont été approuvées, représentant un montant total de prêts et de dons autorisés de 11,45 milliards d'euros. Entre 2007 et 2013, 57 % de l'assistance décaissée correspondait à des prêts et 43 % à des dons ; entre 2014 et 2017, le montant de don décaissé a chuté à 1 % (58 millions d'euros).

Depuis 2014, plusieurs opérations d'assistance de grande ampleur, sous la forme de prêts, ont été décidées au profit de l'Ukraine (3,4 milliards d'euros au total), de laTunisie (500 millions d'euros en 2016) et de laJordanie (200 millions d'euros), portant ainsi l'encours total de prêts à 4,6 milliards d'euros fin 2017 contre 565 millions d'euros fin 2013.

Le cas de la Moldavie, qui s'est vue accorder en juin 2017 une nouvelle assistance de 100 millions d'euros, illustre la montée en puissance des préoccupations politiques en matière d'assistance macrofinancière ainsi que les dilemmes auxquels l'Union européenne peut être confrontée dans sa volonté de soutenir un processus de réforme économique et politique.

 

Commenter cet article