Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le journal d'Erasme

ENQUÊTE FRANCEINFO. Matériel défectueux, soldats épuisés... L'armée française à bout de souffle

21 Juillet 2017, 11:00am

Publié par ERASME

Commenter cet article
D
Le général de Villers n'est pas le seul à avoir démissionné depuis quelques années ! D'autres l'ont fait avant lui constatant non seulement une volonté délibérée des dirigeants français à modifier en profondeur, sans scrupule aucun, la place de la France sur l'échiquier international, intégration euroatlantique sous tutorat US oblige, mais également une dépréciation croissante à leurs yeux de l'intérêt stratégique de préserver une souveraineté nationale, même partagée partiellement avec des partenaires robustes et partageant les mêmes intérêts stratégiques et pas uniquement les mêmes objectifs ...), devant les monstres multinationaux - américains - du numérique qui écrasent in fine toute perspective de préservation d'une certaine primauté du politique sur le technologisme, le financiarisme et l'économisme ! Jusqu'ici seuls les militaires tentaient de donner encore l'illusion aux Français que la France demeurait une puissance, certes moyenne, capable d'intervenir sur des théâtres d'opérations extérieures en toutes circonstances, pendant que les décisions prises par les gouvernements successifs en matière de discipline budgétaire - au travers de l'UE, notamment - condamnant Bercy à pratiquer les coupes successives des budgets au point de sacrifier l'équivalent d'un exercice budgétaire lors de chaque période de programmation militaire ! Le démantèlement programmé de l'outil national de défense n'est pas le seul fait d'erreurs ou d'incompétences répétées : il est le fruit d'une politique délibérée partagée par tous les partis dits de gouvernement depuis plus de 15 ans, sans que parallèment la politique européenne de sécurité et de défense n'apporte les compensations et renforcements qu'on lui prêta ... sans pour autant bouger un seul petit doigt pour qu'il en soit ainsi ! Cherchez l'erreur ! Ce changement de paradigme politcio-stratégique s'est accompagné par une réforme en profondeur du ministère de la défense qui a replacé de manière plus ferme le militaire sous l'autorité politique du ministre de tutelle .. un ministre qui, l'un après l'autre, a toujours fini par céder sous les coups de boutoir répétés de mesures de Bercy et de décisions élyséennes non débattues au Parlement l'incitant à américaniser les équipements dont les armées et le ministère de la défense se dotent (cf notamment le contrat du MIndef avec Microsoft ) Dans ce contexte, les vélléités de puissance de l'armée française constitue une entrave aux "ambitions" déclinantes de nos monarques républicains davantage soucieux de ne plus déplaire au grand allié et ami depuis l'épisode irakien.... que d'asseoir et de consolider l'appareil de défense français ; l'Etat major des armées étant invité à revoir sans le dire à la baisse son modèle d'armée pour in fine limiter son action à des théâtres de guerre non symétriques .... Moins exigeantes en équipements lourds que des guerres symétriques pourtant toujours envisageables ! Mais lorsque l'on démissionne au ministère de la défense, celà ne change rien à la donne puisqu'immédiatement on trouve des remplaçants plus dociles et surtout moins soucieux de servir la même idée de la France que les démissionnaires ! Il parait que c'est çà la France en marche vers le futur ! Courage aux non démissionnaires !
Répondre