"La relance de l'Europe" passe par la mobilisation des citoyens

Publié le par Jean-Guy Giraud

"La relance de l'Europe" passe par la mobilisation des citoyens
Une majorité silencieuse enfin révélée
 
Nous avons souvent évoqué ici l'existence d'une "majorité silencieuse" pro-européenne dans l'opinion française. D'une certaine façon, le score obtenu par le seul candidat présidentiel pro-européen (E. Macron) en est la démonstration. 
 
Il importe à présent de capitaliser sur cette "révélation" électorale et démocratique - cad de mobiliser activement ce courant d'opinion avant qu'il ne se "rendorme", faute d'initiatives organisées et collectives de soutien.
 
0n sait aussi que, jusqu'à 7 mai dernier, le climat politique ambiant ne se prêtait guère à de telles initiatives et que, de fait, peu d'occasions étaient données aux europhiles de manifester publiquement leur attachement à la cause européenne (1).
 
Les choses ont à présent changé et le courant pro-européen de l'opinion - jusqu'ici cantonné à un silence défensif - va pouvoir s'exprimer ouvertement et activement.  
 
La responsabilité des associations pro-européennes
 
Encore faut-il, pour cela, que ce courant soit entrainé et canalisé par un collectif dynamique et inventif d'associations (existantes) dont ce prosélytisme est d'ailleurs la raison d'être statutaire. Les  principales difficultés seront :
 
- de convaincre ces associations d'agir ensemble et de façon organisée et durable,  
 
- de mettre sur pied des outils modernes et performants de communication et d'interactivité.
 
Nous avons souvent aussi considéré que, parmi ces associations, la plus ancienne et la mieux implantée sur le territoire était la branche française du Mouvement européen - et que c'était donc à elle que devrait revenir la tâche et la responsabilité de déclencher une vaste campagne d'opinion pour soutenir la "relance européenne" en marche. 
 
L'initiative du Mouvement européen - France (MEF)
 
Il semble d'ailleurs que le MEF soit à présent convaincu du rôle qu'il doit jouer dans cette "relance" - si l'on en croit le message qu'il vient d'adresser à ses adhérents (2). En résumé, le MEF annonce :
 
- le lancement d'une nouvelle "plateforme web" de grande ampleur destinée à "diffuser l'envie d'Europe", 
 
- la réactivation de la plateforme existante des "Eurocitoyens" qui regroupe pas moins de ... 55 organismes "actifs dans le domaine de l'Europe des citoyens" (3).
 
Cette double initiative devrait être opérationnelle d'ici l'été 2017.   
 
Tout ceci est assez prometteur et devrait encourager chacun à prendre contact avec le MEF pour participer à cette relance européenne par voie associative.
 
(1) à noter toutefois - lors de la campagne électorale - l'action originale et exemplaire menée par l'association "Pulse of Europe" (d'origine allemande) qui va d'ailleurs poursuivre et étendre ses activités dans les grandes villes d'Europe. http://pulseofeurope.eu/?lang=fr
 
 

Commenter cet article