Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le journal d'Erasme

Conséquence du Brexit : De la nouvelle course entre l'Allemagne et la France à la relation - la plus spéciale - avec les Etats-Unis

16 Juillet 2016, 10:09am

Publié par De La Boisserie

Qui n'y va aujourd'hui, au sein des thinks tanks et des médias les plus avisés, de ses propositions, recommandations et observations sur le nécessaire ou simplement possible leadership allemand au sein de l'Union européenne à l'occasion du - long  (voir à cet égard  http://regards-citoyens-europe.over-blog.com/2016/07/des-risques-que-fait-courir-sur-l-union-europeenne-le-depart-de-ses-agents-de-nationalite-anglaise.html notamment ainsi que les articles auxquels il renvoie) - processus de sortie du Royaume-Uni de l'Union européenne (voir en particulier http://regards-citoyens-europe.over-blog.com/2016/04/le-retour-de-la-question-allemande-politique-etrangere-com.html; http://regards-citoyens-europe.over-blog.com/2016/07/allemagne-vers-un-tournant-strategique-le-point-de-vue-de-jean-pierre-maulny-iris.html; le révélateur grec : https://www.monde-diplomatique.fr/2015/08/A/53536; l'Allemagne sans désir : https://www.monde-diplomatique.fr/2015/05/A/52957 ainsi que http://www.franceculture.fr/emissions/du-grain-moudre-d-ete/quel-leadership-pour-l-allemagne-dans-une-europe-post-brexit!

Bien curieuse manière, me direz-vous, d'aborder l'avenir de la gouvernance de cette entité politique sans précédent qui nous est présentée depuis des dizaines d'années comme constituant 'une Union d'Etats et de Peuples unis dans leur diversité' et au moment où la France poursuit son combat pour qu'émerge au sein de l'Union un véritable gouvernement économique de la zone euro ! 

Pourtant la question d'un leadership national et culturel au sein de l'Union n'est pas une question anodine comme elle ne constitue de toute évidence pas une question idiote car la 'Realpolitik' gouvernera encore longtemps les relations entre les Etats y compris au sein d'une Union aux velléités aussi intégrationistes sur les plans économique et politique !

Dans à peu près tous les registres les plus essentiels du double point de vue des Etats et des Nations et à l'égard desquels les Etats membres ont sciemment attribué à l'Union des compétences et des instruments, l'expérience in situ montre à quel point les logiques d'Etat let de coalitions d'Etats l'emportent sur la logique de l'intérêt communautaire, à l'exception des situations où la Commission dispose d'un pouvoir exclusif.

Dans ce jeu complexe de la gouvernance interne de l'Union, le Royaume-Uni a souvent tiré le plus grand parti du système, trouvant fréquemment satisfaction à ses exigences les plus excessives, le positionnement clé de ses propres ressortissants dans les organes de décision de l'UE et le poids de sa relation spéciale historique avec les Etats-Unis ajoutant une note positive évidente à sa propre capacité d''intelligence' !

Mais cette relation spéciale tend à se distendre depuis quelques années (cf. notamment à cet égard https://www.linkedin.com/pulse/washington-sinterroge-sur-sa-relation-sp%C3%A9ciale-avec-londres-lauerlaissant ainsi à d'autres, et notamment à l'Allemagne et à la France, mais aussi à l'Italie, au Portugal, à la Suède, aux Pays-Bas et à la Pologne, la possibilité d'y substituer une nouvelle relation tout aussi spéciale, la France semblant avoir pris un léger avantage sur l'Allemagne en raison notamment de ses engagements militaires aux côtés des Etats-Unis sur de nombreux théâtres d'opération depuis quelques années (cf. notamment à cet égard http://regards-citoyens-europe.over-blog.com/2016/01/apres-nicolas-sarkozy-francois-hollande-brigue-le-statut-de-premier-toutou-des-etats-unis.html ; http://regards-citoyens-europe.over-blog.com/2016/05/mondovision-hollande-et-sarkozy-les-neoconservateurs-francais.html ainsi que http://regards-citoyens-europe.over-blog.com/2014/03/les-dirigeants-francais-sacrifient-l-amitie-la-confiance-la-cooperation-et-les-interets-strategiques-franco-russe-sur-l-autel-d-un-a) !

L'Allemagne n'a manifestement pas dit son dernier mot bien qu'elle ait une stratégie à plusieurs tiroirs à l'égard des Etats-Unis comme l'illustre très bien ses initiatives en faveur de l'émergence des conditions d'une reconquête de sa souveraineté numérique, alors mêm qu'en France, on se limite à des rapports et des commentaires sur ce sujet stratégique pourtant crucial pour la France autant que pour le projet politique européen qu'elle porte ! Sa position historique et géographique à l'égard de la Russie, sa position économique privilégiée à l'égard de la Chine, son rôle aussi discret que déterminant au Proche Orient, sa puissance économique et son rôle sans équivalent en Europe dans le domaine monétaire, sa diplomatie discrète, sa relative réserve - et donc son alignement de facto sur la position de l'hyperpuissance, sur les grands sujets sécuritaires qui nécessitent des interventions militaires de haute intensité, la placent en position d'outsider de choix !

Cette course à la place de meilleur élève - docile - des Etats-Unis en se mettant aveuglément au service de leur stratégie de 'total dominance', participe largement, au-delà même de leur compétition sur les principaux marchés économiques et commerciaux planétaires, à la détérioration du climat entre les deux pays dont le couple constituait encore au début des années 2010 le véritable moteur du projet européen. 

Décidément, nos amis, alliés, souins, donneurs d'ordre, protecteurs ... américains seront toujours l'une des principales causes de discorde entre les Européens ... comme ils savent l'être également dans d'autres régions du monde, à leur plus grand profit ! Mais jusque quand ?

En attendant que s'installe un nouvel ordre mondial, les Européens n'ont très probablement pas fini de connaître des crises graves qui pourraient bien tourner au drame si la raison raisonnante ne finissait par imposer au sein du couple franco-allemand un nouveau projet politique collectif mieux à même que celui qui existe aujourd'hui de sortir l'Europe de sa vassalité consentie à l'empire du soleil couchant qui se cherche un nouveau souffle devant les grands bouleversements géopolitiques, stratégiques et technologiques induits par la globalisation stratégique qu'il a amplement participé à faire émerger !

 

 

Commenter cet article