De la faillite des élites, selon Georges Bernanos

Publié le par Jean-Claude G.

« En se conservant, les élites croient conserver tout ce qu’elles représentent, mais elles ne se demandent jamais si elles sont encore des élites, c’est-à-dire si elles en remplissent les devoirs ; je ne me lasserai point d’insister sur ce point capital. Une société où le prestige ne correspond plus exactement aux services rendus, où les classes dirigeantes reçoivent plus de la communauté qu’elles ne lui donnent, est une société vouée à la ruine."

Georges Bernanos, Lettre aux Anglais, Gallimard, 1949

Commenter cet article