Logiques utiles dans la formalisation (modélisation) des problèmes

Publié le par ERASME

Le raisonnement (ou inférence), entendu au sens large, i.e. non seulement déductif, intervient pratiquement dans toutes les activités humaines.

Les différentes logiques sont l'outil le plus général pour le formaliser (logiques classiques, non classiques, temporelles, polyvalentes). Elles en ont abstrait des règles élémentaires et les façons de les combiner dans des inférences dont le but est de transformer, expliciter, rendre utilisable, expliquer, l'information contenue dans une certaine situation. 

Son lien avec l'Informatique est évident puisque cette dernière est aussi une discipline du traitement formel de l'information (via des langages de programmation). 

La Logique est également un outil formel de modélisation (e.g. dans les systèmes multi-agents, pour la prise des décisions, dans les descriptions du monde en général).

Les applications de l'inférence en Informatique, en Intelligence Artificielle et en Mathématique sont devenues très nombreuses : en spécification/preuve des programmes, comme langage de programmation, dans la représentation/utilisation des connaissances, comme assistants (semi-)automatiques dans le raisonnement mathématique : dans  l'obtention/vérification/ structuration des preuves, dans la génération de contre-exemples.

L'objectif de cet article est de présenter et de donner les propriétés essentielles d'une grande variété de logiques ainsi que des calculs permettant de raisonner dans ces logiques. Ces éléments permettent d'analyser les fondements de systèmes existants, et des améliorations éventuelles, ainsi que d'imaginer de possibles systèmes futurs.

L'accent est mis sur le pouvoir d'expression des logiques et leur adéquation à un traitement informatique. 

Il permet de prendre toute la mesure des fondements permettant d'évaluer et choisir les logiques utiles dans la formalisation (modélisation) des problèmes arrivant dans presque tous les domaines de l'informatique actuelle (Intelligence Artificielle, spécification et preuve des programmes, ontologies, web sémantique,) ainsi qu'en Mathématique : raisonnement assisté par ordinateur.

P. Gribomont nous propose ici d'en découvrir les caractéristiques essentielles pour mieux  comprendre cet univers inconnu et fantasmagorique qu'est l'intelligence artificielle  : http://www.montefiore.ulg.ac.be/~lens/logic/notes/LogProp.pdf

Commenter cet article