Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le journal d'Erasme

L'Union européenne n'existe pas à l'ONU

31 Décembre 2014, 14:10pm

Publié par Jean-Guy Giraud

Une fois encore les États membres de l'Union européenne se sont montrés incapables d'adopter une position commune au sein du Conseil de sécurité des Nations unies. 
Lors du vote du 30 décembre sur la question palestinienne, la France et le Luxembourg ont voté pour la résolution proposée, tandis que le Royaume Uni et la Lituanie s'abstenaient. 

 

Dans de précédentes résolutions de l'Assemblée générale sur le sujet de la Palestine - comme sur d'autres thèmes importants - les votes des 28 États membres se sont également et régulièrement dispersés en votes pour/contre/abstentions. 
Les études systématiques sur l'ensemble des votes des dix dernières années montrent que cette dispersion, loin de se réduire, s'est au contraire aggravée. 
Les diplomaties nationales sont certainement en mesure d'expliquer toutes les subtilités de ces votes disparates, leur caractère inévitable - voire même leur valeur ajoutée tactique ou stratégique ...
Le constat n'en demeure pas moins accablant : l'UE n'existe pas à l'ONU
Aucun effort de définition des intérêts communs des 28 n'est effectué et aucune tentative de coordination n'est sérieusement entreprise. 
La déclaration pathétique de Mme Mogherini (http://eeas.europa.eu/statements-eeas/2014/141230_04_en.htm) augure mal d'éventuels progrès dans ce domaine en 2015.
Elle pourrait pourtant, au moins, évoquer  les dispositions des Traités en la matière :
Art. 34 TUE 
1. "Les États membres coordonnent leur action au sein des organisations internationales et lors des conférences internationales. Ils défendent dans cette enceinte les positions de l'Union. Le haut représentant (...) assure l'organisation de cette coordination.
2. (...) Les États membres qui sont aussi membres du Conseil de sécurité des Nations Unies se concerteront (...) et défendront, dans l'exercice de leurs fonctions , les positions et les intérêts de l'Union (...). 
Lorsque l'Union a défini une position sur un thème à l'ordre du jour du Conseil de sécurité des Nations Unies, les États membres qui y siègent demandent que le haut représentant soit invité à présenter la position de l'Union."  
Hélas, comme nous en prévient l'adage latin : "Leges per desuetudinem abrogantur" .
Commenter cet article