Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le journal d'Erasme

A quoi ressemblera l'Inde de Narendra Modi, l'ultranationaliste hindou ?

17 Mai 2014, 10:53am

Publié par ERASME

Le basculement politique était attendu de longue date au sein de la "plus grande démocratie du monde". Les observateurs politiques avaient largement anticipé la victoire du parti nationaliste hindou de Narendra Modi aux élections législatives en Inde, confirmée vendredi 16 mai. Mais l'ampleur de ce succès politique est historique, d'autant qu'il récompense un leader controversé pour son rôle dans les pogroms antimusulmans de 2002, dans son Etat du Gujarat.

Avec les nationalistes au pouvoir, réapparaît la crainte de voir ces tensions religieuses ressurgir. Mais le futur nouveau Premier ministre, soutenu par les milieux d'affaires, a surtout axé sa campagne sur une relance économique espérée par une population inquiète face au ralentissement de la croissance. Francetv info se penche sur le futur visage d'une Inde désormais dirigée par des nationalistes à la réputation sulfureuse.

Un seul parti au pouvoir, une première depuis 1984

Cette fois, le retournement de dernière minute n'a pas eu lieu. Après avoir goûté au pouvoir entre 1998 et 2004, les nationalistes du Bharatiya Janata Party (BJP, Parti du peuple indien) étaient donnés favoris des législatives depuis dix ans. Mais à chaque fois, le Congrès, parti modéré historique mené par la famille Gandhi, avait réussi à coiffer le BJP au poteau. En 2014, Narendra Modi, son leader charismatique, n'a rien laissé au hasard.

Comme l'explique L'Expressil a mené une campagne sans précédent, multipliant les meetings aux quatre coins du pays, grâce notamment à un hologramme 3D diffusé dans plusieurs réunions publiques en même temps. La technique lui a permis d'être omniprésent.

Mais la victoire du BJP est avant tout la conséquence de la déliquescence du Congrès, le parti au pouvoir depuis dix ans. Sa campagne avait pour tête de pont Rahul Gandhi, 43 ans, fils du défunt Premier ministre Rajeev Gandhi, petit-fils de l'ancienne présidente Indira Gandhi, et arrière-petit-fils

(...)

Lire la suite sur francetvinfo.fr

Commenter cet article