Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le journal d'Erasme

La Fondation pour l’innovation politique vous présente sa nouvelle note : Trop d’émigrés ? Regards sur ceux qui partent de France

6 Mai 2014, 15:02pm

Publié par ERASME

FondapolUn Think Tank libéral, progressiste et européen

fondapol.mag - 7 mai 2014

La Fondation pour l’innovation politique vous présente sa nouvelle note : Trop d’émigrés ? Regards sur ceux qui partent de France. L’auteur, Julien Gonzalez, s’intéresse aux raisons et aux coûts de l’émigration des Français. L’auteur est actuellement responsable des affaires économiques d’un syndicat professionnel à Marseille. Il est intervenu lors de notre événement 24 heures non stop – Le progrès, c’est nous!
A l’approche du 9 mai, journée de l’Europe, la Fondation pour l’innovation politique, en partenariat avec le Cevipof, et la Fondation Jean-Jaurès lance la boussole européenne, un outil très utile pour se positionner en vue des élections européennes du 25 mai prochain !
Nous vous appelons également à signer la pétition Pour plus d’Europe à la télé, lancée par Sauvez l’Europe, qui demande la diffusion, par France télévision du débat européen du 15 mai.

À la une


Trop d’émigrés�? Regards sur ceux qui partent de France

Trop d’émigrés ? Regards sur ceux qui partent de France par Julien Gonzalez
En 2010, le monde comptait 214 millions de migrants, contre 150 millions à l’aube des années 90, soit une augmentation de près de 43 % en l’espace de deux décennies. Pour prendre la mesure du phénomène, on notera que si les migrants se constituaient en un État, il s’agirait du cinquième pays le plus peuplé au monde, après la Chine, l’Inde, les États-Unis et l’Indonésie, et devant le Brésil ou des pays comme le Japon et la Russie. Les migrations internationales s’accompagnent également de transferts d’argent de plus en plus importants ; selon la Banque mondiale, les fonds rapatriés par les migrants dans leur pays d’origine en 2010, étaient estimés à 440 milliards de dollars (ils étaient évalués à 101 milliards en 1995, c’est-à-dire une évolution de + 336 %), alors que les sommes expatriées des pays d’origine à destination des pays d’émigration s’élevaient à 282,5 milliards de dollars en 2009 contre 97,5 milliards en 1995, soit une augmentation de 190 %.
Lire la suite de la note

Commenter cet article