Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le journal d'Erasme

Européennes : 5 enseignements du scrutin passés inaperçus, par Maxime Vaudano (Le Monde)

27 Mai 2014, 10:39am

Publié par ERASME

Après les réactions à chaud, les résultats détaillés des élections européennes fournis par le ministère de l'intérieur permettent de tirer de nouveaux enseignements sur le scrutin du 25 mai.

1. Seul le FN dépasse la barre des 10 % d'inscrits

 

 

2. Un scrutin à circonscription unique aurait changé la répartition des sièges

Nombreux sont ceux qui critiquent la réforme de 2003 qui a créé les huit grandes circonscriptions électorales pour les européennes. Pensée pour endiguer la montée du Front national, cette modification a au contraire profité au parti frontiste.

En rabattant les scores nationaux sur le système électoral qui existait jusqu'aux élections européennes de 1999, on peut calculer à l'aide de la méthode proportionnelle à la plus forte moyenne la répartition des sièges qui aurait prévalu :

 

 

Les centristes et le Front de gauche auraient obtenu 1 siège supplémentaire,Europe Ecologie allant même jusqu'à gagner deux sièges. A l'inverse, le FN aurait deux eurodéputés de moins, et l'UMP un de moins.

Si, comme l'imaginait dimanche le site Slate.frParis adoptait un mode de scrutin à l'allemande, plus favorable aux petites formations, avec un seuil éliminatoire de 1 %, trois partis supplémentaires auraient pu envoyer des parlementaires àStrasbourg : Debout la République, Nouvelle Donne et Nous citoyens.

 

 

3. Le vote blanc, huitième parti français

Pour la première fois en Franceles bulletins blancs ont été séparés des bulletins nuls au cours du dépouillage. S'ils ne sont pas encore pris en compte dans les suffrages exprimés, comme certains le réclament, ils permettent de se faire une idée des électeurs qui choisissent volontairement de ne choisir aucune des listes candidates.

 

46 555 253inscrits
Exprimés
 :18 955 636 (41 %)Blancs :548 554 (1 %)Nuls :248 950 (1 %)Abstentions :26 802 113 (58 %)

 

Près de 550 000 Français ont choisi cette option, soit un peu plus de 1 % des inscrits. Comptabilisé comme un parti, il se placerait en 8e position au niveau national, derrière Debout la République (723 956 voix) et juste devant Nouvelle Donne (549 774 voix).

4. Qui profite de la faiblesse du FN ?

Trois grandes circonscriptions ont échappé à la poussée du Front national.

  • Dans l'Ouest, où le FN est 5 points en-deçà de son score national, c'est le PS, les centristes et EELV qui en profitent, en augmentant significativement leur score par rapport à leur moyenne nationale.
  • En Ile-de-France, les bénéfices sont largement dilués, puisque ni l'UMP, ni le PS, ni EELV, ni le Front de gauche, ni les centristes ne dépassent de plus de 2 points leurs collègues des autres régions.
  • Entre outre-mer, l'UMP progresse de 6 points, le PS de 5 points et la gauche radicale de 12 points (avec l'Union des outre-mer, soutenue par le Front de gauche). Au contraire, EELV et les centristes sont en baisse.

Lire également : Le FN arrive en tête dans 71 départements

 

FN

24.85 %

33.61 %

19.3 %

28.96 %

24.71 %

28.18 %

24.18 %

10.24 %

16.99 %

France entière

Nord-Ouest

Ouest

Est

Sud-ouest

Sud-est

Massif central-centre

Outre-mer

Île-de-France

0 %

10 %

20 %

30 %

40 %

 

UMP

20.8 %

18.75 %

19.63 %

22.72 %

18.51 %

22.4 %

21.38 %

26.69 %

21.77 %

France entière

Nord-Ouest

Ouest

Est

Sud-ouest

Sud-est

Massif central-centre

Outre-mer

Île-de-France

0 %

10 %

20 %

30 %

 

PS

13.98 %

11.78 %

15.62 %

13.23 %

15.73 %

11.87 %

15.82 %

19.32 %

14.26 %

France entière

Nord-Ouest

Ouest

Est

Sud-ouest

Sud-est

Massif central-centre

Outre-mer

Île-de-France

0 %

10 %

20 %

30 %

 

EELV

8.95 %

7.15 %

10.35 %

6.41 %

11.48 %

9.31 %

6.87 %

6.72 %

9.67 %

France entière

Nord-Ouest

Ouest

Est

Sud-ouest

Sud-est

Massif central-centre

Outre-mer

Île-de-France

0 %

5 %

10 %

15 %

 

UDI et MoDem

9.93 %

9.38 %

12.29 %

9.19 %

8.6 %

8.44 %

9.94 %

8.43 %

11.96 %

France entière

Nord-Ouest

Ouest

Est

Sud-ouest

Sud-est

Massif central-centre

Outre-mer

Île-de-France

0 %

5 %

10 %

15 %

Front de gauche et Union pour lesoutre-mer

6.61 %

6.38 %

5.19 %

5.24 %

8.57 %

5.96 %

7.47 %

18.24 %

6.47 %

France entière

Nord-Ouest

Ouest

Est

Sud-ouest

Sud-est

Massif central-centre

Outre-mer

Île-de-France

0 %

10 %

20 %

 

5. Là où où les petits partis réussissent-ils le mieux ?

L'outre-mer a été particulièrement bienveillante pour les petites formations : Démocratie réelle, Lutte ouvrière, Europe démocratie espéranto et l'Union populaire républicaine y ont réalisé des scores bien supérieurs à ceux des autres circonscriptions.

L'Ile-de-France a au contraire plutôt favorisé les Euro-pirates, le Nouveau parti anticapitaliste, Europe citoyenne et Nous citoyens.

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article