Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le journal d'Erasme

UE, Russie et Partenariat oriental : quelles dynamiques sous le nouveau gouvernement allemand ?

12 Avril 2014, 13:37pm

Publié par ERASME

 

Dominik TOLKSDORF

UE, Russie et Partenariat oriental : quelles dynamiques sous le nouveau gouvernement allemand ?

Russie.Nei.Visions, n° 74 - Note du Cerfa, n° 109, février 2014

Le sommet du Partenariat oriental qui s’est tenu à Vilnius en novembre 2013 a révélé que la politique de l’Union européenne (UE) envers ses voisins orientaux est devenue une source de graves tensions entre l’UE et la Russie. Ce sommet a été assombri par le refus du gouvernement ukrainien de signer un accord d’association avec l’UE et par les manifestations de masse qui se sont succédé à Kiev à la suite de cette décision.

Cet article analyse les relations entre l’UE et les pays membres du partenariat oriental et démontre que chacun d’entre eux est tiraillé entre renforcer ses relations avec l’UE et rejoindre l’Union douanière dominée par la Russie. Bien que l’UE soit plutôt réticente à engager un rapport de force avec la Russie concernant le « voisinage commun », le Partenariat oriental a indéniablement conduit à des relations tendues avec la Russie. Cet article souligne la difficulté, au niveau européen, à constituer une position unifiée claire sur la Russie, en raison notamment de la position de l’Allemagne, laquelle n’a par le passé souvent pas aligné son attitude vis-à-vis de la Russie sur celles de ses partenaires européens. Les relations politiques germano-russes ont cependant évolué depuis 2012, le gouvernement conduit par Angela Merkel se montrant davantage critique envers les développements politiques en Russie. Même si la nouvelle « grande coalition », avec Frank-Walter Steinmeier au poste de ministre des Affaires étrangères, va se montrer plus conciliante envers le Kremlin, le gouvernement allemand devrait toutefois rapprocher davantage ses positions sur la Russie de celles de ses partenaires européens, tout en n’hésitant pas à critiquer le Kremlin si le gouvernement russe cherche à porter préjudice au Partenariat oriental.

Dominik Tolksdorf est Transatlantic Post-Doctoral Fellow for International Relations and Security (TAPIR) à l’Institut français des relations internationales (Ifri). Ses travaux de recherche sont principalement consacrés aux relations extérieures de l’Union européenne et notamment aux politiques de préadhésion, de voisinage et de gestion de crise.

Source : http://www.ifri.org/?page=detail-contribution&id=8000

Commenter cet article