Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le journal d'Erasme

OTAN : un Secrétaire problématique, et pas seulement, pour Israël, par Manfred Gerstenfeld (jforum.fr)

30 Mars 2014, 16:55pm

Publié par ERASME

Avant l’action militaire du Président Poutine en Ukraine, pour de nombreux Occidentaux, l’actuelle raison d’être de l’OTAN n’était plus aussi évidente.

La Guerre Froide appartenait à l’histoire, aussi, pourquoi continuer à maintenir une alliance militaire transatlantique ? Cependant, les tensions récentes en Europe de l’Est ont suscité de vives inquiétudes, concernant un avenir, de plus en plus, incertain.

Dans ce contexte, la nomination attendue de l’ancien Premier Ministre norvégien, et chef du Parti Travailliste Jens Stoltenberg , en tant que nouveau Secrétaire-Général prend une bien étrange tournure. Cela n’a pas seulement à voir avec la réalité politique et militaire de la Norvège sous sa férule, qui a pris fin par sa défaite aux élections en septembre dernier. Les arguments pesant contre ce choix se doublent des attitudes d’hostilité de son gouvernement vis-à-vis d’Israël.

Le gouvernement Stoltenberg était le seul en Europe à inclure l’extrême-gauche. Plusieurs Ministres provenaient du Parti SV, qui comptait parmi ses fondateurs des communistes norvégiens.Ingrid Fiskaa, du SV, a été vice-Ministre de l’environnement pendant un certain temps. Elle déclarait, quelques temps avant : « Quand, par exemple, les Palestiniens sont exposés à un lent génocide et que l’ONU fait si peu de choses, cette discussion [sur un prétendu "génocide"] n’est même pas abordée. Et pourquoi ne l’est-elle pas ? Parce que ce n’est pas dans les intérêts des Etats-Unis. Dans les moments les plus sombres, j’aimerais tant que l’ONU tire quelques roquettes guidées avec précision contre des cibles israéliennes bien choisies ! ».

Bien que la Norvège ait envoyé des soldats en Afghanistan, sa réalité militaire est plutôt défaillante. En 2013, l’ancien Chef de l’armée norvégienne, le Général Sverre Diesen a déclaré que la défense militaire du pays n’avait ni la qualité, ni la capacité de faire face, même à des attaques très circonscrites contre la Norvège . Le Général Robert Mood, Inspecteur Général de l’armée de Norvège a résumé la situation de cette défense militaire de façon à peine différente. Il a, alors, décrit les capacités de cette armée, comme « seulement capable de défendre, peut-être, un quartier d’Oslo quant au reste du pays, n’en parlons même pas ! ».

Le gouvernement Stoltenberg a, en de maintes occasions, appliqué des double-standards contre Israël, un comportement qui correspond à la définition européenne des actes antisémites. Le gouvernement a, de factolégitimé le mouvement terroriste génocidaire Hamas palestinien. Si ses appels à éradiquer la barrière de sécurité en Israël avaient été couronnés de succès, cela n’aurait fait que faciliter les attentats terroristes palestiniens. Il a, aussi, organisé des festivités très courues à l’occasion du 150 ème anniversaire de l’écrivain disparu Knut Hamsun, un admirateur fanatique d’Hitler . Ce n’était là qu’un exemple de plus de la médiocrité du discernement d’un Premier Ministre qui se prétend démocratique.

Le soutien personnel de Stoltenberg à l’incitation à la haine contre Israël, se manifeste essentiellement de façon indirecte. En tant que Premier Ministre et dirigeant de parti, il est responsable de toutes les distorsions et appels à la haine commis sous son gouvernement et à la direction du Parti Travailliste. Dans une lettre à l’Ambassadeur norvégien à Washington, en 2010, le Sénateur américain Sam Brownback, à l’époque, avait listé un certain nombre d’actes antisémites, commis par le gouvernement norvégien. Cette lettre mentionnait, par exemple, de quelle façon le gouvernement norvégien a financé le voyage de deux médecins norvégiens d’extrême-gauche à Gaza, au cours de la campagne « Plomb Durci », menée par Israël. Ils sont devenus les porte-parole du Hamas. Stoltenberg a téléphoné à ces propagandistes de meurtriers palestiniens et leur a affirmé que : «  Toute la Norvège est derrière vous !  ».

Durant son mandat, l’ambassade norvégienne à Damas a financé une exposition de peintures consacrées à la haine d’Israël, de l’artiste Håkon Gullvag. L’ambassadeur a déclaré, au cours de l’inauguration, que : « Cette exposition est perçue comme l’une des plus importantes expressions politiques réalisées par un artiste norvégien depuis longtemps ».

L’AUF, le mouvement de jeunesse du parti est constitué de cadres incitateurs anti-israéliens. A la suite des meurtres de masse de dizaines d’adolescents, par le criminel Anders Breivik, au camp de l’AUF, sur l’île d’Utoya, en 2011, il s’est avéré qu’une partie substantielle de ce camp se consacrait à la promotion d’une campagne de haine contre Israël parmi ses participants, dont le plus jeune avait à peine 14 ans .

Stoltenberg à Utoya.

Stoltenberg s’est exprimé lors de plusieurs rassemblements, tout au long de ces années, où desattaques verbales très violentes à l’encontre d’Israël se donnaient libre cours, et où, chaque fois, il a gardé le silence à leur propos. Un Premier Ministre fait connaître son soutien à de telles attaques en se contentant de fermer les yeux et en ne les relevant pas. Le cas le plus récent s’est déroulé lors de la célébration du 1er Mai de la Coordination des syndicats LO, en 2013. Salma Abudahi, de l’Union des Comités des travailleurs Agricoles de Gaza (UAWC) y a tenu tribune, en 2013. Auparavant, elle a livré une interview où Abuhadi a désigné les tirs de roquettes comme un «  symbole de la résistance  » et affirmé que les peuples occupés avaient le droit de se défendre par n’importe quel moyen.

“C’est important”, a déclaré Abudahi, “ de comprendre les proportions. Les Israéliens tuent, tout le temps, les personnes qui nous sont chères ». C’était, une fois encore, un exemple classique d’incitation palestinienne à la haine. Stoltenberg s’ext exprimé juste après Abudahi, lors de ce meeting et a complètement ignoré le caractère incitatif de son discours .

Si les Etats membres de l’OTAN pensent que, de tous les candidats potentiels, cet individu est le plus qualifié pour coordonner les travaux de l’Alliance et diriger son équipe, c’est, alors une indication de la pauvreté de leur jugement. Concernant les contacts d’Israël avec cette puissante organisation, la nomination anticipée de Stoltenberg, est au mieux, un retour de plusieurs étapes en arrière.

Le Dr. Manfred Gerstenfeld est membre du Conseil d’Administration du Centre des Affaires Publiques de Jérusalem, qu’il a présidé pendant 12 ans. Il a publié plus de 20 ouvrages. Plusieurs d’entre eux traitent d’anti-israélisme et d’antisémitisme.

Adaptation : Marc Brzustowski.

Source : http://www.jforum.fr/forum/international/article/nouveau-secretaire-general-de-l 

Commenter cet article