Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le journal d'Erasme

Benoît Coeuré : « L’euro la monnaie d’un État » (Euractiv.fr)

2 Décembre 2012, 22:43pm

Publié par ERASME

Samedi (1er décembre), Benoît Coeuré, membre du directoire de la BCE, a sommé les gouvernements de la zone euro de mettre en place une union politique rapprochée. Il a également indiqué que « l’euro est la monnaie d’un État dont la structure décisionnelle n’est pas encore clairement définie ».

Saluant l'accord conclu plus tôt cette semaine afin de réduire l'endettement de la Grèce comme un engagement sans précédent des gouvernements de la zone euro à maintenir ce pays en difficulté dans la zone euro, Benoît Coeuré a prôné une plus grande coordination politique pour gérer les crises, lors d'un forum économique à Paris.

« La notion que l'euro est une devise sans État est à mon avis erronée », a-t-il déclaré. « L'euro est une devise avec un État, mais c'est un État dont les services gouvernementaux ne sont pas encore clairement définis. »

S’exprimant sur les étapes possibles dans la bonne direction, M. Coeuré a indiqué qu'il soutenait l'idée d'un Trésor unique pour la zone euro et, enfin, d'obligations européennes communes.

Il a souligné que pour sa part, la BCE, fera tout ce qui est possible dans le cadre de son mandat « pour assurer la stabilité des prix dans la zone euro et, de ce fait, la confiance dans l'euro en tant que devise ».

Les prêteurs internationaux de la Grèce ont convenu lundi d'un paquet de mesures destinées à réduire la dette grecque de 40 milliards d'euros, soit 124 % du produit intérieur brut d'ici 2020.

Même si les détails techniques doivent encore être finalisés, M. Coeuré a précisé que les ministres des finances s'étaient engagés conjointement pour la première fois à maintenir la Grèce dans la zone euro.

Commentant les propres mesures de la BCE afin d'empêcher la zone euro de se désintégrer, Benoît Coeuré a mis en avant le nouveau programme de rachat d'obligations de la BCE, les opérations monétaires sur titres (OMT).

Le but des OMT est « l’élimination de la prime d'assurance contre la catastrophe que les investisseurs exigent en situation de paralysie des marchés », peut-on lire dans le discours d'intervention de M. Coeuré lors du forum.

« Au début de la crise, le risque était celui d’un effondrement, d’un arrêt total du système de paiement.  Il s’agit à présent d’un risque d’éclatement », a-t-il ajouté.

Source : http://www.euractiv.fr/avenir-europe/benoit-coeure-euro-la-monnaie-un-news-516402

Commenter cet article