Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le journal d'Erasme

L'Union européenne cède à toutes les exigences des Etats-Unis, même à celles qui sont contraires à ses principes les plus fondamentaux

30 Mai 2012, 16:28pm

Publié par ERASME

  

En entérinant l'accord UE-Etats-Unis sur les données des dossiers passagers (cf. Après le Parlement européen, Le Conseil adopte le nouvel accord UE-États-Unis sur les données des dossiers passagers (données PNR)(Luxembourg, le 26 avril 2012)), alors même qu'aucun attentat terroriste n'a modifié la donne au cours des derniers mois au point de justifier un tel accord, les institutions de l'Union européenne ont fait la démonstration qu'elles étaient incapables de résister aux pressions américaines en même temps que leur légèreté dans la défense des principes démocratiques et des libertés les plus fondamentales.

Après que certains de ses Etats-membres aient accepté d'héberger des centres de détention de la CIA dans le cadre de la lutte contre le terrorisme ( Prisons secrètes de la CIA en Europe : mission du Parlement européen en Lituanie ), et alors même que les Etats-Unis prennent des décisions qui menacent ces principes et libertés sur la totalité de la planète (cf. La fin de la vie privée sur Internet (appel d'Avaaz) ; Retour sur images : Effets extraterritoriaux du USA Patriot Act - Droit à la vie privée, par Me Alain P. Lecours (2006) ainsi que Le « USA Patriot Act » : risque majeur pour la confidentialité des données dans le Cloud, par Jamal Labed (lecercle.lesechos.fr) ), et après que la Commission européenne ait signé l'accord multialtéral ACTA ( Le Parlement européen fait un pas contre ACTA ainsi que La Cour de justice de l'Union européenne (CJUE) s'apprête à étudier l'accord commercial anti-contrefaçon (ACTA)), à quoi peut bien servir que le Parlement européen appelle à mettre en place des règles pour contrôler la censure d'Internet par les régimes autocratiques (cf. Pour le Parlement européen, l'Union européenne devrait mettre en place des règles pour contrôler la censure d'Internet par les régimes autocratiques !) si, dans le même temps, il adopte des accords qui transgressent les mêmes principes et libertés que ceux qu'il prétend vouloir défendre ?

Et qui s'en émeut dans la presse européenne ?

Qui s'en émeut dans les enceintes parlementaires nationales ?

L'alignement des institutions européennes sur les positions les plus sécuritaires des institutions américaines a de quoi inquiéter alors même que l'agenda transatlantique semble imposer des exigences à l'agenda européen (Jusqu'à quel niveau d'intégration l'agenda transatlantique nous entraînera-t-il, sans aucun débat démocratique ?).

Le besoin de sécurité des Européens est patent ! Mais sont-ils prêts à sacrifier ce qui constitue le coeur de leur patrimoine collectif ?  (cf. La responsabilité de protéger : Qui est responsable de la protection des peuples vulnérables ? ainsi que  Redonnons force et espoir aux Européens en construisant une Europe qui les protège ! - sixième partie - )

L'Union européenne, en cédant à toutes les exigences des Etats-Unis, même à celles qui sont contraires à ses principes les plus fondamentaux, est-elle encore une puissance normative crédible ? (L'Union européenne est-elle encore une puissance normative crédible ? )

Jusqu'où une Union européenne qui se comporterait encore de la sorte peut-elle être autorisée à contrôler les actes des Etats membres ? ( Le contrôle par l'Union européenne des actes d'un Etat-membre (Etudes fiscales internationales) )

L'heure est venue de repenser le contrat social (Du contrat social (Jean-Jacques Rousseau)) au sein de l'Union européenne, et de prendre ensuite toutes les dispositions constitutionnelles, institutionnelles et juridiques qui s'imposent !

Voir également :

 * Du socle idéologique minimal d’une Union politique européenne en construction (extraits de « L’Union européenne dans le temps long » de Jean-Louis Quermonne ) ! - Première partie -

 * Du socle idéologique minimal d’une Union politique européenne en construction (extraits de « L’Union européenne dans le temps long » de Jean-Louis Quermonne ) ! – seconde partie –     

 * Ouvrir une nouvelle ère de constitutionnalisation du projet politique européen exige de tirer les leçons du passé et de répondre aux aspirations participatives des citoyens !

Commenter cet article