Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le journal d'Erasme

Politique de sécurité de l'UE : à propos de la mise en œuvre de l’intégration civilo-militaire (2010)

23 Février 2010, 12:05pm

Publié par Patrice Cardot

Le directeur exécutif de l'Agence européenne de défense - AED - a saisi l'occasion offerte par la 5ème conférence annuelle de l'Agence, le 9 février à Bruxelles, pour souligner que l'AED veut " soutenir la génération de capacités de défense pour la PSDC, tout en construisant partout où c'est possible et de façon systématique des synergies avec ses homologues civils ".
Le Traité de Lisbonne offre une bonne et solide base jruidique et politique pour notre travail, un mandat pour travailler ensemble plus étroitement, à partir da rivière que constitue la Rue de la Loi " (NDLR : rue de Bruxelles où sont implantés les locaux des dirigeants du Conseil et de la Commission européenne), a ajouté Alexander Weis.
Il s'agit de définir qui fait quoi et d'avancer de façon pragmatique, a-t-il dit en évoquant notamment le travail qui peut être fait en matière de capacités de réseaux (NEC) et de collecte et de partage d'informations. 
De son côté, intervenant au cours du forum SecurityJam à propos de la mise en œuvre de l’intégration civilo-militaire, le directeur général de l’état-major de l’UE, le général David Leakey, a insisté sur l’importance d’un « leadership » fort et charismatique.
« Ma recommandation est de confier à une personnalité forte un degré important d’autorité de coordination, qui fait défaut à ‘l’autorité de commandement’ », a-t-il suggéré.
Selon lui, l’approche intégrée ne devrait pas consister en la fusion des chaînes de commandement ou des responsabilités mais en une meilleure coordination et collaboration, y compris dans le domaine du renseignement.
« Le renseignement ne doit pas simplement être partagé mais produit en collaboration », a estimé le général. 
Ce qui requiert de toute évidence que l'UE se dote d'une véritable doctrine en matière de sécurité nationale couvrant l'ensemble des grandes fonctions stratégiques, et notamment celle d' 'anticipation et connaissance' à laquelle se réfère ici les deux personnalités citées.

Commenter cet article